Le mouvement, c’est la vie

« Le mouvement, c’est la vie »

L’exercice physique permet d’améliorer tous les paramètres de la santé physique et émotionnelle. Le printemps est la bonne saison pour s’y remettre. Et cela ne concerne pas seulement le sport, mais aussi toutes les pratiques qui activent les muscles et entraînent une dépense d’énergie. Pour lutter contre l’inactivité physique (le manque de mouvements) et la sédentarité (être assis au moins 7 heures par jour), il est recommandé de faire au minimum 30 minutes d’activité d’endurance par jour (marche rapide par exemple).

Adapter son quotidien pour se maintenir en forme :

Entre le travail et la maison, même si la journée est bien occupée, il est toujours possible de rendre les actions plus dynamiques. Le premier point à repenser concerne le trajet domicile – travail en privilégiant les déplacements actifs (vélo, marche, escaliers) plutôt que les parcours passifs. Sinon, il est toujours possible de finir le trajet à pied en descendant un arrêt plus tôt ou en stationnant la voiture à 500 mètres du lieu de travail. Au bureau, la pause active de 5 minutes toutes les heures (marche, étirements, respirations) est bénéfique non seulement pour le corps mais aussi pour la productivité. Et à la maison, les activités du quotidien sont également génératrices de dépense énergétique : jardinage, bricolage, ménage. Sans oublier la pratique sportive une à deux fois par semaine.

Une reprise de sport tout en souplesse :

Pour se remettre au sport sans désagrément, il est important de commencer en douceur. Mieux vaut démarrer tranquillement et maintenir le rythme au fil des semaines que de vouloir en faire trop et se blesser. Les échauffements en début de séance préparent les muscles et les articulations. Les étirements après la séance aident à maintenir la souplesse articulaire et prévenir les blessures. Si les courbatures apparaissent, c’est que l’exercice a créé des microlésions musculaires que le corps répare grâce à une inflammation locale, synonyme de douleur. Les articulations sont également très sollicitées et lorsqu’une gêne se manifeste, elle peut être causée par un excès de minéraux acides qui s’y accumulent. A terme, il est bénéfique dans une même semaine d’alterner les efforts soutenus (sport collectif, course à pied, natation) qui permettent d’expulser les tensions nerveuses et les pratiques plus intériorisées (yoga, pilate, gym douce) qui allient renforcement musculaire et exercices de respiration.

Les plantes de la remise en mouvement :

Plusieurs plantes sont les alliées des personnes actives et sportives. Elles améliorent le confort articulaire et favorisent la souplesse. Le curcuma, dont la couleur jaune vif reflète ses propriétés antioxydantes, est la plante qui lutte contre la douleur et l’inflammation. L’harpagophytum, aussi appelé la griffe du diable, permet de soulager les douleurs articulaires. Elle est excellente en traitement de fond. La reine des prés, qui avec son acide salicylique naturel a inspiré la création de l’aspirine, agit sur l’inflammation et la fièvre. Son effet diurétique permet de drainer les minéraux acides qui se bloquent au niveau des articulations et créent de la douleur. L’ortie est une mauvaise herbe de qualité puisqu’elle est à la fois drainante et reminéralisante. La seule qui fasse les deux. Le genièvre, baie bleutée d’un arbuste piquant, agit comme nettoyant de la sphère urinaire et draineur des acides. Le cassis, autre baie savoureuse, est quant à lui surtout utilisé lors d’irritations au niveau respiratoire mais apaise également celles au niveau ostéo-articulaire.

 

La culture biologique

Les plantes de qualité supérieure

Le choix d’une source végétale

Une fabrication française

La solidarité avec les producteurs

Pas d’ingrédients superflus

Des emballages écologiques

Une entreprise responsable